samedi 30 mars 2013

Biosynthèse des macromolécules


Biosynthèse des
macromolécules
Rappel des objectifs
Transcription et régulation de l’expression des gènes
Définir1 les termes : gène, transcription, brin sens, promoteur, exon, intron, coiffe,
queue poly-A, excision-épissage.
Montrer le mécanisme2 de la transcription d’un gène, en distinguant les étapes d’initiation,
d’élongation et de terminaison.
Montrer les mécanismes de la régulation de la transcription. Donner un exemple de
régulation d’un gène eucaryote sous le contrôle d’une grande voie endocrinienne
(exemples : CREB, GlucocorticoidRE).
Enumérer et décrire les principales modifications post-transcriptionnelles : enzyme
coiffante, polyadénylation, édition, excision-épissage. Donner un exemple d’expression
alternative d’un gène eucaryote.
L’étudiant doit être capable de définir un certain nombre de termes indispensables à la compréhension
de la transcription : brin sens et brin antisens, RNA polymérase, promoteur, initiation
de la transcription, élongation, terminaison. Il doit savoir décrire le mécanisme
biochimique de la RNA polymérase et mentionner les rôles spécifiques des trois types de
polymérases impliquées dans la transcription chez les eucaryotes.
Il doit savoir commenter un schéma résumant de façon intégrée la régulation d’un gène
dont la transcription est sous le contrôle d’un messager agissant sur un récepteur membranaire
(exemple de CREB) ou d’un messager interagissant avec un récepteur nucléaire (hormones
stéroïdiennes).
En ce qui concerne les modifications post-transcriptionnelles, il doit simplement pouvoir
définir ce qu’est une coiffe, une polyadénylation ou l’épissage (éventuellement alternatif)
en identifiant et en explicitant les mécanismes moléculaires mis en jeu.
Traduction
Définir les termes : traduction, codon et anticodon, polyribosome, signal-peptide.
Montrer le mécanisme de la traduction d’un messager, en distinguant les étapes d’initiation,
d’élongation et de terminaison.
Montrer les mécanismes de la régulation de la traduction. Donner un exemple1 d’antibiotique
intervenant sur la régulation de la traduction des procaryotes.
Enumérer et décrire les principales modifications post-traductionnelles (en complément
de ce qui aura été traité dans le thème 2)
L’étudiant doit être capable de définir un certain nombre de caractéristiques ou de termes
indispensables à la compréhension de la traduction : aminoacyl-tRNA synthétase, sens de
la traduction, codon, anticodon, codon d’initiation, code génétique, ribosomes, polyribosomes.
Sur un schéma synthétique décrivant le mécanisme de la traduction, il doit être capable
d’identifier et d’expliciter les grandes étapes mises en jeu.
Il doit avoir la notion que chacune des étapes de la traduction chez les procaryotes peut être
la cible d’antibiotiques, mais aucune connaissance spécifique ne peut lui être demandée,
sauf des exercices de réflexion où ces données lui seraient rappelées.
Il doit pouvoir expliquer en termes simples la différence entre les protéines à localisation
cytoplasmique et celles qui empruntent la voie de sécrétion, en précisant les notions de peptide-
signal et de modifications post-traductionnelles.
Réplication et réparation du DNA
Définir les termes : réplication, réparation.
Montrer le mécanisme enzymatique d’une fourche de réplication.
Décrire les différentes réactions catalysées par les DNA polymérases.
Décrire un exemple de mécanisme de réparation des mésappariements.
Décrire la réplication du DNA linéaire et le rôle d’une télomérase.
Décrire l’activité de la transcriptase inverse et donner un exemple de ses conséquences
physiopathologiques.
L’étudiant doit pouvoir citer et expliciter les grandes caractéristiques de la réplication :
semi-conservative, continue/discontinue selon le brin, débutant à une même origine. Il doit
pouvoir citer les principales protéines impliquées successivement dans la réplication chez
les eucaryotes et préciser leur rôle : hélicases, protéines de liaison au DNA simple brin, topoisomérases,
primase, DNA polymérases, ligase.
L’étudiant doit savoir illustrer la notion de fidélité de la réplication en explicitant les principaux
mécanismes mis en jeu (activité 3’-exonucléasique des DNA polymérases, réparation
des mésappariements).
Il doit être capable de résoudre le problème posé par la réplication des DNA linéaires en
expliquant le rôle des télomérases.
Il doit savoir décrire les propriétés de la transcriptase inverse sans entrer dans les détails de
la réplication des rétrovirus.
Donner un exemple de réparation du DNA lésé.
En appliquant ses connaissances acquises des principales enzymes agissant sur le DNA,
auxquelles seront ajoutées à l’occasion les glycosylases, l’étudiant doit savoir reconnaître
sur un schéma les interventions successives des enzymes impliquées dans la réparation par
excision de nucléotides.
Recombinaison
Sans avoir à reproduire le modèle de Holliday qui lui aura été présenté, l’étudiant doit être
capable de définir le processus d’échange de segments de DNA homologues sur des schémas
simples et de mentionner l’implication de la recombinaison dans des phénomènes fondamentaux
tels que le « crossing-over ».
Enregistrer un commentaire